KaZeo
Fermer
  Créer son blog KaZeo Jeudi 18 décembre 2014   St Gatien  
Infopagecongo
 

puce VENDREDI 28 NOVEMBRE 2014 : GRANDE MARCHE CONGOLAISE - SASSOU DÉGAGE !!! (le 23/11/2014 à 17h07)

 
   
   
 

 

 
 

 


VENDREDI 28 NOVEMBRE 2014 :  GRANDE MARCHE CONGOLAISE - SASSOU DÉGAGE !!!


Manifestation contre le changement de constitution ... Trop c'est trop ... Sassou doit partir, son mandat finit le 20 août 2016. Si en plus de 30 ans, il a ramené le Congo au niveau médiocre des plus bas et sa famille au rang des plus riches d'Afrique, une éternité au pouvoir serait transformer le Congo en tas d'excréments que même bouderont les mouches ... Tous ensemble le 28 novembre 2014.
 


Manifestation contre le dictateur à ne pas rempiler.

 

Ap

Vendredi 28 novembre à 15:00

Porte Dauphine
75016 Paris


Invité par Comité d'Actions États Généraux

En avant pour la OUAGATTITUDE

Départ : Métro porte dauphine
Trajet : av. Bugeaud / place Victor Hugo / av. Victor hugo / ambassade du Congo Brazzaville av. Paul Valéry.

 

Cordialement,
La Direction du « RÉSEAU NERRATI-PRESS ».

 

 
     
 

 

 
   

[ Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s) | Imprimer cette news | Permalien ]

puce DISCOURS DE FRANÇOIS HOLLANDE : PRÉMICES DE LA FIN DE SASSOU ET DU PCT EN 2016 ? (le 22/11/2014 à 17h11)

 
   
   
 

 

 
 

 


DISCOURS DE FRANÇOIS HOLLANDE :  PRÉMICES DE LA FIN DE SASSOU ET DU PCT EN 2016 ?


La France qui avait rater de suivre le train du printemps arabe ne souhaite plus faire cette erreur, ainsi avec le printemps burkinabé, cette insurrection qui a chassé du pouvoir, le dictateur Blaise Compaoré, le président français François Hollande n'a pas voulu raté ce train et a adressé un message fort aux présidents africains, lors de son dernier discours, et se tient au côté des peuples africains. Appolinaire Noël KOULAMA (ANK).
 


Le dictateur congolais au pouvoir, monsieur Denis Sassou N'Guesso.

 

Après avoir remercier et féliciter le peuple burkinabé de leur courage, François Hollande met en garde, ceux qui seront tenter de modifier les constitution afin de rempiler. Pour le président français, chercher à modifier la constitution en fin de mandat constitutionnel est une entorse à la constitution.

Le président veut, ainsi, avertir les présidents africains qui tenteront de modifier la constitution, qu'il ne soutiendra pas les dictateurs, mais les citoyens, en cas de soulèvement populaire. Preuve en est qu'il vient de féliciter la bravoure du peuple burkinabé.

En conclusion, un dictateur africain qui devrait brimer toute manifestation contre le changement constitutionnel devra réfléchir plusieurs fois. C'est toute cet avertissement caché que veut passer François Hollande.


ET L'AVENIR DE SASSOU EN 2016

Il est très difficile que le dictateur Sassou ose changer la constitution, plutôt, le dictateur cherche à se protéger, en laissant le pouvoir à un de ses proches. Ce qui sera mal vu au niveau international, comme au niveau national, puisque le Congo donnera une image d'un pays de présidence héréditaire.

Cet état de fait, sera difficilement accepté dans son propre clan, et l'opposition quand à elle se sent dopée par le printemps burkinabé et pourra refuser les élections de 2016. En effet, le dernier récencement et la Conel (Commission National des Elections) de monsieur Sassou ne sont qu'une mascarade, et donc, les conditions d'organisations des élections transparentes et honnêtes ne sont pas remplies pour 2016.

Par conséquent, le pays risque d'aller vers une transition démocratique avec une assemblée constituante, en vue de préparer les élections propres consensuelles pour tous. Cette transition se fera sans monsieur Sassou ayant arrivé à la fin de ses mandats constitutionnels.

Avec la fin des mandats constitutionnels du président congolais, débutera la fin de son immunité présidentielle. La justice française pourra ouvrir le dossier des disparus de beach à son encontre. On pourra s'attendre à une convocation de monsieur Sassou à être entendu, et en cas de refus, la justice française pourra saisir Interpol pour un mandat d’arrêt international.

Dans ce même dossier des disparus de beach, les nouvelles autorités de la transition démocratique, pourront ouvrir des enquêtes sur ce sujet brûlant et travailler de connivence avec la justice française, afin que lumière soit faite.

Par ailleurs, il reste d'autres dossiers brûlants, auquel le dictateur congolais doit faire face : C'est le dossier de la guerre civile, où sous ses ordres en qualité de chef de guerre, des crimes contre l'humanité ont été commis dans les régions du sud du Congo. Plus grave encore, le juge français, sera en voie de qualification de ce dossier de crimes contre l'humanité en génocide.


ET L'AVENIR DU PCT (PARTI AU POUVOIR)

Le PCT va s'affaiblir, voir se disloquer. Ce parti a, certes, des adhérents dans tout le pays, mais c'est aussi le parti qui récolte moins de voies. On peut le situer comme troisième parti du pays. Mais son maintien au pouvoir, s'est fait par cooptation, tricherie, intimidation, arrestation des protestants ...

Actuellement, des divergences existent autours des affiliés du PCT

Ce qui revient à se poser la question de l'avenir d'un autre parti affilié cette fois-ci à la majorité présidentielle, le MCDDI. Ce parti continuera t-il son alliance avec son maître aux aboies ?

Le régime de Sassou est usé et ses membres ont perdu la tête ? En effet, le monde a changé, les peuples ont besoin de plus en plus de la liberté politique (démocratie), mais comment comprendre que dans ce nouveau monde, le régime de Sassou a eu le culot des arrestations et des tortures, avec comme pièce maîtresse l'Equipe de Jean François N'Denguet, du colonel Oba etc ....

Ce n'est pas tout, monsieur Sassou s'est présenté et a été aussi présenté, comme un président irremplaçable, sans lui, c'est le chaos, sans lui, le pays ne peut fonctionner. C'est pourquoi, une modification de la constitution était prévue et une constitution de remplacement a déjà été écrite et mise dans les tiroirs en attendant, qu'elle soit présentée au peuple avant son référendum.

Pour faire fonctionner la machine frauduleuse à changement de la constitution, monsieur Sassou a créer des sages, dont on ne sait, dans quel critères, ils étaient définis sages, tout ceci, pour faire croire à la communauté internationale, que les congolais veulent le changement de a constitution. Malheureusement pour le dictateur congolais, il ne pensait pas, au printemps burkinabé.

De nombreux congolais ont été torturés par ce régime, d'autres sont dans les geôles,  l'opposition a été bâillonné, le cas de colonel Tsourou frise les consciences, car on assiste à des règlements de comptes.

2016 : C'est le temps de déballer et des vérités ... Puis de dislocation du PCT.


ET LES BIENS MAL ACQUIS

Monsieur Sassou, son clan et ses membres de famille, possèdent de nombreux biens acquis grâce au détournements des deniers publics, plusieurs analyses sérieuses montrent qu'avec leur salaire actuel, il est impossible de s'acquérir de tous ses biens en un temps de record.

Une enquête de la police en France, prouve l'existence de 112 comptes bancaires de monsieur Sassou et plusieurs biens immobiliers, dont celui du Vésinet le plus connu.

Au Congo, de nombreux immeubles et terrains appartiennent aux clans et famille présidentiels

On voit mal, comment les nouvelles autorités de transition laisseront pourrir cette situation qui se murmure officiellement chez les congolais sans réponses et sans justice.

Le peuple congolais intimidé, le peuple congolais martyrisé, le peuple congolais humilié, le peuple congolais désenchanté .... Mais, il arrive un moment où Dieu écoute le peuple et fait ses miracles ... Le peuple congolais pourra prendre sa revanche pour que justice soit faite et la démocratie soit établie.

2016 : C'est le temps de déballer et des vérités ... Et la réquisition des biens mal acquis.


Qui vivra verra !!!

Vidéo :  >>  https://www.youtube.com/watch?v=LYTV5JqRQfc&feature=share

 

Cordialement,
La Direction du « RÉSEAU NERRATI-PRESS ».

 

 
     
 

 

 
   

[ Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s) | Imprimer cette news | Permalien ]

puce SASSOU N'GUESSO AU PEUPLE CONGOLAIS : OBÉISSEZ À NOTRE PROJET DE CONSTITUTION, SINON DE SUBIR ... (le 22/11/2014 à 16h48)

 
   
   
 

 

 
 

 


SASSOU N'GUESSO AU PEUPLE CONGOLAIS :  « OBÉISSEZ À NOTRE PROJET DE CONSTITUTION, SINON DE SUBIR ... ».


Dans l'éditorial de l’organe de propagande du PCT (parti au pouvoir) à savoir les « Dépêches de Brazzaville No 2166 » du mardi 18 novembre 2014, le PCT nous réserve comme sort dans les prochaines semaines advenant si nous suivons l’exemple du peuple Burkinabé. Par Nassimina Mêrii.
 


Le PCT (Parti au pouvoir dirigé par le dictateur Denis Sassou N'guesso).

 

Les gens du PCT, via leur Pravda, viennent de nous intimer l’ordre de leur  obéir si nous voulons que « la paix continue de régner entre nous ! » et eux. Vous devinerez que cet Oukase est en lien avec leur projet  de changement de constitution qu’ils appellent maintenant pompeusement : « Modernisation des institutions et de la gouvernance publique » vu qu’ils sont devenus très allergiques au mot « constitution » qui leur renvoie à la face la chute de Compaoré, l’ami et le complice washingtonien du chef de leur parti.

Que nous disent-ils via leur Pravda ? Ils disent en grande ligne ceci :

i) les congolais doivent accepter les termes du dialogue qu’ils leur proposent si nous voulons que « la paix continue de régner entre nous » et eux ;

ii) les congolais doivent être conscients que toute divergence d’opinion avec eux est porteuse de dangers pouvant conduire à des affrontements ;

iii) s’il y a des affrontements découlant des « controverses stériles » avec eux, ils vont maintenir l’ordre, pour « neutraliser les démons qui avaient mis le Congo à feu et à sang en 1993, 1997 et 1998 », surtout au moment où s’ouvriront les Jeux Panafricains de 2015 à Brazzaville.

Si ce ne sont pas des menaces qui sont proférées contre les Congolais dans l’éditorial de cet organe de propagande du PCT, c’est quoi ? Nous savons déjà qu’au retour de Sassou de Washington en août 2014, où il s’était frotté à plus puissant que lui en la personne de Barack Obama, nous avions eu la menace « Ba Méka Sassou té ! Ba Kéba na Bango ! » qui s’était traduite en actes par :

i) un accueil de Sassou « rouge sang » par les militants du PCT à Maya Maya ;

ii) le discours sur « le sang et les larmes des autres » ;

iii) le caillassage des membres de l’opposition au Palais des Congrès et ;

iv) les arrestations et détentions arbitraires des membres de l’opposition dont les dernières en date eurent lieu chez Mr Mierassa.

Avec cet éditorial criminogène des Dépêches de Brazzaville, l’ignominie a atteint son paroxysme dans la mesure où le PCT nous fait planer le spectre du « Congo à feu et à sang » comme « en 1993, 1997 et 1998 ». Les gens qui ont écrit ce pamphlet, digne de Goebbels, avaient-ils la pleine possession de leurs facultés cognitives ou bien étaient-ils sous l’effet des substances psychotiques ? Nous sommes ici devons l’apologie et l’incitation aux crimes contre l’humanité !  Doit-on vraiment menacer de commettre sur un Peuple Entier des crimes contre l’humanité afin de le contraindre d’accepter les termes d’un dialogue qu’il avait déjà rejeté à 95% lors de la mascarade des élections municipales et départementales du 28 septembre 2014 ?

Messieurs du PCT, sans vous rendre compte, ce que j’en doute très fort, vous manifestez votre intention de planifier des massacres de masse au Congo, dans les mois à venir, au cas où les congolais n’étaient pas d’accord avec les termes de votre dialogue. Vous le dîtes si bien en écrivant :

i) « … Rien ne serait plus dangereux que d’en perturber la préparation par des dissensions politiques, des affrontements partisans, dans lesquelles la rue se trouverait impliquée malgré elle. Veillons donc à ce que la paix continue de régner entre nous » ;

ii) « ... Maintenir l’ordre dans notre pays, tout au long du processus qui se dessine, est un impératif auquel nul ne peut et ne pourra se soustraire. Il doit donc être exprimé, admis, enregistré … »

C’est vraiment criminel ce que vous dîtes dans les paragraphes susmentionnés car, vous planifiez ni plus ou moins que des meurtres systématiques et des tueries de masse des congolais qui descendront très prochainement dans les rues du pays pour dire de nouveau non à votre projet de changement de constitution.

Messieurs, au cas vous l’aurez oublié, quand on planifie des meurtres systématiques et généralisés des populations, on tombe dans le cadre des crimes contre l’humanité car, ce que vous écrivez est que vous avez un plan déjà établi pour commettre ses assassinats des congolais s’opposant à votre projet, comme vous nous aviez déjà donné l’avant-goût avec le caillassage des opposants au Palais des Congrès et les arrestations et détentions arbitraires depuis août 2014.


DÉFINITION DU CRIME CONTRE L’HUMANITÉ : « Un crime contre l'humanité correspond à un acte criminel spécifique commis de manière généralisée ou systématique dans le cadre d'une « attaque perpétrée contre une population civile », indiquant un certain degré de planification ou de volonté politique de commettre le crime. Il peut s'agir d'un meurtre, d'une persécution pour des raisons politiques et « d'autres actes inhumains de nature similaire causant intentionnellement une grande souffrance ou un grave préjudice au corps ou à l’esprit ou bien à l'intégrité physique ». Source : Human Rights Watch.
 
Messieurs du PCT, avec cette définition limpide, vous savez ce qui vous attend au cas où vos menaces criminogènes, à peine voilées, étaient mises à exécution. Ne prenez pas comme prétexte les Jeux Africains de 2015 pour passer à l’exécution de vos plans.

Le cas Éric Smith nous a beaucoup instruit de ce dont vous êtes capables pour atteindre vos buts i.e. payer des figurants pour perturber ces Jeux Africains et accuser l’opposition par après. Vous n’allez pas évanouir les espoirs de changement de régime des Congolais de cette façon et encore moins dans le carnage et des massacres que vous planifiez et que trahit l’éditorial des Dépêches de Brazzaville, votre organe de propagande.

Messieurs, sachez que les responsabilités de ces larmes et sang des autres que vous planifiez verser seront recherchées jusqu’au plus haut niveau du régime PCT.

Messieurs, sachez que l’interdiction des crimes contre l'humanité fait partie des principes les plus fondamentaux du droit pénal international et peut faire l'objet de poursuites individuelles devant les tribunaux internationaux, mais aussi devant les tribunaux nationaux dans de nombreux pays conformément au principe de la compétence universelle.

Messieurs, l’affaire des Disparus du Beach ne vous dit toujours rien pour se lancer encore dans des crimes contre l’humanité dans les jours à venir à un moment où votre régime est agonisant ?

Vous êtes prévenus. Après, il ne faut pas dire que la CPI est une invention des Blancs pour perpétuer leur domination des pays faibles d’Afrique. Toutefois, vous ne serez pas seuls puisque les journalistes des « Dépêches de Brazzaville » seront à vos côtés à la CPI pour apologie et incitation aux crimes contre l’humanité.

(...)

Aux Congolaises et Congolais

Nous sommes prévenus : Suivre l’Ordre ou Subir, nous disent-ils. Dans ce chantage qu’ils nous font, ils oublient que les Congolais aussi se préparent, avec leurs modestes moyens, à contrer leurs projets criminogènes. Déjà la Justice Française a été saisie de cet éditorial des Dépêches de Brazzaville car, nous sommes devant un cas flagrant d’apologie et d’incitation aux crimes contre l’humanité. Human Rights Watch a été aussi informé de cet appel au crime des Dépêches de Brazzaville. Le régime de Brazzaville va être sous le radar de cette organisation.

(...)

(...)

Congolaises, Congolais,

Nous ne sommes plus seuls. Ces gens répondront des crimes qu’ils planifient comme ils répondront des ceux Disparus du Beach qui leur empoisonnent l’existence actuellement. Les Américains, Français et Angolais surveillent leurs faits et gestes. Au moindre faux pas des gens du PCT, ces pays se joindront à nous pour finir avec la bataille finale pour libérer totalement notre pays de ce régime agonisant.

Pour les semaines à venir, munissez-vous des caméras et smart phones pour filmer toutes les brutalités policières du régime du PCT contre la population. Ces images seront des preuves à charge lors de leurs procès pour crimes contre l’humanité. Filmez les réunions où sont planifiées leurs activités criminelles ; Notez les noms de la haute hiérarchie des forces armées qui donnent des ordres contraires au droit pénal international. Le moment venu, les tribunaux s’en serviront contre les bourreaux du peuple.

(...)

 

Cordialement,
La Direction du « RÉSEAU NERRATI-PRESS ».

 

 
     
 

 

 
   

[ Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s) | Imprimer cette news | Permalien ]

puce SASSOU N'GUESSO LE LÉVIATAN VIENT D'INTERCEPTER 6 VRAIS-FAUX PASSEPORTS DE LA FAMILLE N'DENGUET. (le 11/11/2014 à 18h07)

 
   
   
 

 

 
 

 


SASSOU N'GUESSO LE LÉVIATAN VIENT D'INTERCEPTER 6 VRAIS-FAUX PASSEPORTS DE LA FAMILLE N'DENGUET.


Une affaire délicate vient à peine d’être révélée : Sassou Le Léviathan aurait intercepté des vrais-faux passeports avec les photos d’Annie Ndenguet et de ses cinq enfants mais avec un nom de famille moins encombrant que celui de Ndenguet. Nul doute qu’ils auraient été très utiles au moment de la fuite générale; mais cette idée n’est pas pour plaire à l’autocrate de l’Alima … !
 


Le président congolais, Denis Sassou N'Guesso.

 

Les racketteurs éconduits seraient finalement passés à l’acte. A Monaco, Jean François Ndenguet avait pris ses quartiers dans le prestigieux palace 5 étoiles Hôtel Métropole et dans une de ses plus belles suites d’exception (http://www.metropole.com/fr/chambres-suites/suites-exception).

Détenteur d’un passeport d’Interpol, les tapis rouges monégasques s’étaient déroulés pour un homme poursuivi en France pour crimes contre l’humanité, dans l’affaire des Disparus du Beach. Le « policier voyou », comme le désigne Elie Smith, ne manque pas de passeports pour qui bon lui semble. Une affaire délicate vient à peine d’être révélée : Son maître, le dictateur, aurait intercepté des vrais-faux passeports avec les photos d’Annie son épouse et de ses cinq enfants mais avec un nom de famille moins encombrant que celui de Ndenguet. Nul doute qu’ils auraient été très utiles au moment de la fuite générale ; mais cette idée n’est pas pour plaire à l’autocrate de l’Alima… !

Le fera-t-il payer au Chef de sa Police ?

Dans cet environnement sordide, comment ne pas se poser de questions lorsque le Ministre de l’Intérieur du Congo, Raymond Mboulou, et son Chef de la Police, Jean François Ndenguet, se retrouvent en même temps à Monaco alors que Mercure International, le propriétaire de l’établissement qui a brulé cette semaine à Brazzaville, le plus grand supermarché du pays, est également une société monégasque.

 

Cordialement,
La Direction du « RÉSEAU NERRATI-PRESS ».

 

 
     
 

 

 
   

[ Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s) | Imprimer cette news | Permalien ]

puce SAMEDI 27 SEPTEMBRE 2014, RASSEMBLEMENT STATIQUE DE 14H-18H. (le 26/09/2014 à 23h09)

 
   
   
 

 

 
 

 


SAMEDI 27 SEPTEMBRE 2014, RASSEMBLEMENT STATIQUE DE 14H-18H, METRO INVALIDES, DEVANT LE MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES.


Sassou N'Guesso souhaite demeurer président à vie alors que son énième mandat est légalement le dernier - Des personnes innocentes sont arrêtés, des journalistes innocents sont expulsés du Congo, pour des motifs bassement politiques. Samedi 24 septembre 2014, soyons nombreux pour dire TROP C’EST TROP !!!
 


Manifestation ctoyenne contre le pouvoir clanique et dictatorial de Sassou, ce samedi 27 septembre 2014.

 

UN SEUL MOT D’ORDRE : INTERPELLER LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS

- SUR LE PROJET FUNESTE DE CHANGEMENT DE CONSTITUTION DU GL SASSOU NGUESSO qui souhaite demeurer président à vie alors que son énième mandat est légalement le dernier -

- SUR LES ARRESTATIONS ET INCARCÉRATIONS DES CAMARADES DE LUTTE de Pointe-Noire et de personnes innocentes telles la jeune Ruth encore mineure, pour des motifs bassement politiques. Samedi, soyons nombreux pour dire TROP C’EST TROP ! YA ME LUNGA ! EKOKI ! Le changement dans le soutien à la dictature en place à Brazzaville, c’est maintenant ! Manifestation unitaire et citoyenne initiée par la jeunesse de la diaspora congolaise de France, bana ya ba côté oyo, avec le soutien des structures. Infoline : 06 84 86 40 33

 

DEMAIN GRANDE MARCHE CITOYENNE POUR DIRE NON AU DICTATEUR DE MPILA !

- NON A LA MASCARADE D’ÉLECTIONS LOCALES DE CE DIMANCHE 28 SEPTEMBRE !

- NON AUX ARRESTATIONS ET EMPRISONNEMENTS ARBITRAIRES DES JEUNES DE FOND TIE-TIE ET DE TOUS LES NON-CITES !

- NON A L'EXPULSION DE LA JOURNALISTE CONGOLAISE SADIO KANTE-MOREL vers le pays d'origine de ses parents !

NON AU VIOL DE LA SŒUR DU JOURNALISTE ELIE SMITH ET A L'EXPULSION DE CE DERNIER MALGRÉ SA PLAINTE !

- NON AUX AGRESSIONS VIOLENTES DES MILITANTS ET DES LEADERS DE L'OPPOSITION ET DE LA RÉSISTANCE INTÉRIEURES! NON AU PROJET D'UNE PRÉSIDENCE A VIE! NON A TOUT GOUVERNEMENT D'UNION NATIONALE qui ne serait que boukoutage et tromperie du peuple! OUI A L'ALTERNANCE DÉMOCRATIQUE après une phase de transition sans les criminels du pouvoir actuel !

- OUI à la REFONDATION DE LA NATION, UNE ET INDIVISIBLE AU CONGO! Ce pays et ses richesses appartiennent au peuple et non à un clan. MARCHONS DE FAÇON UNITAIRE DU METRO STALINGRAD (13-15h) au METRO CHATEAU ROUGE (16h-18h).

FEMMES CONGOLAISES, CITOYENNES ET CITOYENS, AMI-E-S DU CONGO, n'ayons pas peur SEULE LA LUTTE LIBÈRE! SAMEDI 27 SEPTEMBRE 2014, soyons toutes et tous au rdv !


 


RENDEZ-VOUS :

METRO STALINGRAD (13-15h) au METRO CHATEAU ROUGE (16h-18h).
Infoline : 06 84 86 40 33

 

Cordialement,
La Direction du « RÉSEAU NERRATI-PRESS ».

 

 
     
 

 

 
   

[ Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s) | Imprimer cette news | Permalien ]

 

puceMises à jour